top of page
  • juliengautherot

Amis cartésiens, débunkons la spiritualité !

Parce qu'après tout, on raconte bien des conneries dans tous les domaines, celui-là compris !


Hier, en rendez-vous de prise de contact, la personne que je coache se montre intéressée par l'accompagnement que je propose mais est un peu gênée par la notion de spiritualité qui m'anime: "Je n'ai pas le sentiment que cela m'appelle, je ne me sens pas proche d'un courant religieux ou de ces trucs un peu... ésotériques..."


Nous y voilà ! C'est effectivement le bon moment pour préciser ce qu'est la spiritualité, alors merci à toi de m'avoir poussé à cela ! Alors hop, un post de blog !

Debunk #1 : spiritualité et religion, c'est pareil

Hé non ! Et cela n'est pas si évident que cela. La religion est un système posant un cadre moral, rituel et dogmatique AUTOUR de la spiritualité. Pour schématiser, la spiritualité c'est l'eau de la source, et la religion le vase qui la recueille. L'eau est naturelle, universelle et la même pour tous, toujours et partout dans le cosmos : H2O. Le vase a été fabriqué par l'homme, et change d'une personne à l'autre. Tout dépend des personnes et des besoins respectifs de chacun. Certains ont besoin d'un cadre, plus ou moins serré et rigide, d'autre non. Nous avons tous notre histoire personnelle et nos besoins en sont le reflet. Tant que l'ouverture, l'émerveillement et la tolérance sont présents, la diversité des religions est belle et utile, car elle permet à ceux qui en ont besoin de trouver "leur vase".


Debunk #2 : la spiritualité, c'est lié à l'ésotérisme, au paranormal et "tous tes trucs bizarres"

"Coucou Oncle Vernon !" (T'as la ref ?) Même si l'on voit beaucoup de personnes qui mélangent un peu tout ça en effet, ce n'est pas nécessairement le cas non plus. On peut très bien avoir une spiritualité épanouissante, et ne vivre aucune expérience bizarre. Au sujet de ces expériences justement (j'en ai vécu moi-même, voir mon blog qui en est bourré !) cela n'arrive qu'aux personnes qui sont prêtes à les vivre et surtout : qui ont quelque choses à en faire. Car en la matière, c'est chacun son rythme et son ambition: rien n'est imposé, et tout vient au moment juste.


Debunk #3 : la spiritualité c'est prosélyte, voire sectaire. Et bourré de charlatans.

Malheureusement, ça peut, oui. Comme dans tous les domaines, il y a certaines franges extrémistes qui cherchent à imposer leur vision du monde, et/ou à embrigader et contrôler leurs membres. Et comme partout, il y a des gens peu scrupuleux qui profitent de la faiblesse de leurs semblables. C'est pour ça que bien vivre sa spiritualité et être en paix avec elle est capital, cela crée un rempart naturel contre ces "vampires", cela affine votre radar. Ce qui fait de nous une proie facile, c'est de ne pas être au clair sur nos besoins essentiels en la matière... ce qui peut conduire à les combler de manière inconsciente, compulsive... et malheureusement inappropriée.

Car la base de la spiritualité, c'est la liberté de choix. Dès lors qu'elle est compromise ou corrompue, allez voir ailleurs !


Debunk #4 : la spiritualité, j'en ai pas besoin moi !

Pour reprendre la métaphore du #1 : vous pourriez vivre sans eau, vous ? La spiritualité c'est pareil. On est tous et toutes spirituel.le.s, même ceux qui croient que non. Même ceux qui refusent de l'être. Simplement, ils ne s'en rendent pas compte. Amusant, isn't it ?


Alors c'est quoi la spiritualité ?

Selon Le Robert, c'est le "caractère de ce qui est spirituel". Merci pour ça, c'est éclairant. Selon mon expérience en la matière, la spiritualité est ce lien unique, personnel, librement choisi, qui vous unit vous à quelque chose de plus grand, quelque chose qui nous dépasse. Appelons ce quelque chose la Vie, la Conscience, l'Amour, Dieu, Odin, Mère-Nature, Quetzalcoatl... cela est propre à chacun. C'est ce sentiment de lien étroit, unique et lumineux qui vous relie à l'Ensemble, au Tout, et qui vous nourrit d'amour et de paix.

En cela, le spirituel se distingue de l'existentiel, car l'existentiel est centré sur vous : Votre vie, Votre Sens, Votre valeur. Le spirituel va un chouïa plus loin en replaçant ce Vous existentiel dans le grand puzzle de l'univers : votre vie parmi des milliards d'autres, votre sens dans le grand sens de cet univers, votre valeur et le cadeau que vous apportez au monde. Le spirituel vous détache de Vous et vous recentre sur le Tout.


Et il n'est nul besoin de cadre, clergé ni étiquette pour toucher cela de son cœur.

On peut très bien boire l'eau de la source avec ses propres mains.


Voyons maintenant les grands principes récurrents dans la grande majorité des religions, philosophies et courants spirituels du monde :

  • il existe un principe supérieur, immatériel, quelque chose qui nous dépasse et nous englobe toutes et tous, et qui est à l'œuvre dans l'univers,

  • si nous sommes bien des individus distincts, au fond nous sommes tous liés les uns aux autres (et à la nature !) et la frontière entre nous n'est qu'une illusion,

  • cet esprit supérieur n'est pas au-dessus de nous mais en nous (d'où la notion d'absence de frontière entre individus) et survit à la mort du corps,

  • cet esprit est le moteur qui nous pousse à rechercher sans cesse à nous ouvrir et devenir plus lumineux.


Il est d'ailleurs intéressant de noter que beaucoup de scientifiques de très gros calibre partageaient tout ou partie de cette vision spirituelle de l'univers : Max Planck, Albert Einstein, Nicolas Tesla, Louis Pasteur...


Comment on sait qu'on est spirituel.le ?

Cette petite fille qui chuchote un secret à une coccinelle sur son doigt, et qui sourit quand elle s'envole, c'est de la spiritualité.

Ce jeune homme qui prend le temps de tenir la porte d'une mamie qui marche tout doucement avec sa canne, c'est de la spiritualité.

Ce chauffeur qui décide que ce matin il restera zen au volant et ne klaxonnera ni n'insultera personne, c'est de la spiritualité.

Cette agent d'assurance qui se bagarre contre une procédure lente pour que ses clients soient rapidement indemnisés d'une catastrophe, c'est de la spiritualité.

Ce lycéen qui décide d'arrêter de se retourner la tête au hashish, c'est de la spiritualité.

Cette auxiliaire de vie qui continue d'apporter du réconfort et de l'aide aux aînés isolés malgré ses problèmes personnels, c'est de la spiritualité.

Ce coursier qui pose son camion quelques minutes dans la campagne pour admirer le lever de soleil, c'est de la spiritualité.


Dès lors qu'on laisse notre partie lumineuse prendre le dessus sur notre égo ou notre train-train, c'est de la spiritualité.


Tu vois ?

Finalement, la spiritualité, c'est quelque chose de tellement simple et naturel à l'Homme. Si simple, qu'on se demande comment on a pu négliger cette partie de nous aussi longtemps.



Crédit photo Pixabay/Thaliesin




119 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Commentaires


bottom of page