top of page
  • juliengautherot

La fois où… j’ai aidé une âme à monter

Comme je l'évoquais dans le post sur ma mission de vie (ici) j'ai fini par découvrir et accepter le fait que mon cœur vibre en phase avec la famille d'âme des passeurs.


Dans les faits, ce qui m'anime aujourd'hui est de mettre mon énergie au service des vivants et c'est tout l'objet de ma formation de coaching: me professionnaliser en tant que Passeur d'Hommes. Et de manière plus pragmatique, il me semble que cette facette du passeur répond davantage aux besoins et enjeux de notre monde moderne en pleine perte de sens: le plus de gens trouvent ou retrouvent le/du sens, le mieux ce monde se portera. Je peux aider à ça, à mon niveau (et en commençant par moi !)


Dans l'imaginaire collectif et selon les anciens us, cependant, le passeur d'âme est plus connu comme celui qui, communiquant avec l'invisible, a la capacité de faire passer les âmes désincarnées des défunts qui ne sont pas montés dans la lumière après leur trépas. Il permet ainsi à ces âmes restées bloquées ici bas (pour tout un tas de raison qui leurs sont propres) de tenter à nouveau d'accéder à la lumière. Et cette faculté permet notamment de "libérer" les lieux dans lesquels ces âmes restent avec, parfois, des conséquences désagréables pour les vivants qui y habitent (vieille bâtisse ayant contenu des drames, anciens champs de bataille...)


Jusqu'à aujourd'hui, j'ai eu par deux fois l'occasion de me prêter à ce type d'activité, et ce de manière totalement involontaire et fortuite. En toute transparence, c'est quelque chose qui est réellement terrifiant à faire, a fortiori quand on n'a jamais baigné dans ce type de culture / croyances et qu'on n'a pas l'équipement nécessaire (expérience et protocoles). Mais comme je me sais solidement accompagné depuis là-haut, ces deux expériences se sont finalement passé en douceur.


La première fois, cela s'est produit avec une personne que j'ai connu et qui était décédée quelques mois plus tôt. J'étais en train de méditer, et étais descendu assez profond en moi, quand j'ai senti une présence. Sans ouvrir les yeux, je savais à peu près où la situer dans l'espace autour de moi, et sans même qu'elle me dise qui elle est, je l'ai tout de suite reconnu. Mais je n'étais pas heureux de ce contact, car quelque chose clochait. Habituellement, quand je ressens une connexion avec une personne qui est bien au chaud là-haut, c'est très subtil et très doux. Mais cette fois-là, c'était désagréable, une sensation de vide et de froid, et le sentiment d'être perdu dans le noir. Une lourdeur. Cette âme n'allait pas bien, et j'avais l'impression qu'elle m'aspirait, un peu comme un détraqueur dans Harry Potter. Quand j'ai demandé à la personne ce qui se passait, j'ai entendu "froid" dans ma tête et j'ai ressenti un appel à l'aide. Le moment qui a suivi a alors été très étrange car j'avais une fracture en moi: mon cerveau était terrorisé à l'idée de cette entité qui me vidait de mon énergie, mais mon corps était complètement calme, apaisé et aux commandes, comme si mon cœur savait. Et de fait, alors que mon cerveau était comme gelé, mon cœur s'est mis à prier et appeler ma Sky Team à l'aide: mon guide, mes parents et grands-parents... brefs, tous ceux qui sont là-haut, qui m'aiment et peuvent m'aider. Et j'ai d'un coup senti comme un appel d'air à coté de moi, un peu comme quand quelqu'un ouvre une fenêtre derrière nous, on ne voit pas la fenêtre mais on sent le mouvement de l'air qui se renouvelle. Et puis j'ai senti une nouvelle présence arriver, c'était comme si le soleil lui-même était descendu dans la pièce, et j'ai tout de suite identifié de qui il s'agissait: la maman de cette personne qui était là. Une très belle âme avec une force d'amour énorme, qui était venue chercher son fils. Et de fait, quelques secondes après, il n'y avait plus que moi, assis seul avec mes émotions, tout le monde était parti. C'était un moment magnifique, qui m'a laissé profondément heureux, un peu hagard aussi. Et c'est à ce moment que j'ai réalisé ce qu'il venait de se passer: je venais de créer les conditions pour qu'une âme bloquée rejoigne les siens dans la lumière. Et tout simplement: en appelant à l'aide !


La seconde fois a eu lieu en pleine nuit. Alors que j'étais remonté d'entre deux phases de sommeil profond, j'ai soudain eu la sensation d'être observé, et ai senti une présence au pied du lit. L'esprit un peu embrumé, je m'assieds dans le lit et allume : personne. Céline respire calmement à côté, le chat est également endormi, la maison est calme. Je regarde dans la direction de la présence, que je ressens toujours là, et je peux distinguer quelque chose ; ça n'a pas de forme, pas de silhouette, mais c'est comme si l'air était plus dense à cet endroit. Je ressens de la peur aussi, la mienne, car je ne reconnais pas la présence ; elle n'a cependant pas l'air hostile ou menaçante, simplement elle est là, dans ma piaule en pleine nuit ! Et comme la première fois, alors que mon mental est bloqué par la trouille, mon cœur, lui, sait. C'est comme si je parlais avec le cœur plutôt qu'avec la tête. Je demande qui est là et je reçois "Rosalie" ou "Rosaline". L'espace d'un instant j'ai un flash dans lequel je vois le visage d'une jeune fille brune. Je ressens aussi un certain malaise, et je comprends que cela fait comme précédemment, il s'agit surement d'une âme bloquée. Je lui demande ce qu'elle veut, et je reçois "monter". Alors je reproduis ce que j'ai déjà fait, j'appelle à l'aide mes amis de là-haut. Sauf que cette fois, poussé par un brin de courage et voulant expérimenter un peu plus par moi-même, je me mets à visualiser mentalement et consciemment une petite fenêtre dorée à coté de moi. Puis j'imagine que cette fenêtre s'ouvre grand et qu'un flot de lumière dorée en sort. Je m'adresse alors à cette jeune fille en lui disant que c'est tout ce que je peux faire, que je vais la laisser gérer la suite en autonomie, et me "débrancher" de la situation. Je n'étais en effet pas très à l'aise, surtout du fait que l'on me cueille par surprise en pleine nuit dans ma chambre, et je n'avais pas envie d'y laisser des plumes. Je me suis alors effectivement déconnecté de la situation en laissant faire Rosalie et ma team céleste. J'ignore ce qu'il s'est passé ensuite mais après quelques minutes il n'y avait plus la présence de la jeune fille: soit que j'ai effectivement réussi à créer les bonnes conditions et qu'elle a bien réussi à monter, soit qu'elle est repartie, dépitée de ma piètre intervention nocturne. Et ça, je pense que je ne le saurai que quand je ferai le grand bilan là-haut, à la toute fin de mon aventure terrestre :)


J'ai conscience que tout cela peut paraître vraiment très déconcertant, mais comme à mon habitude j'essaye de relater les faits tels qu'ils se sont présentés. Je m'aide beaucoup de mon journal, qui garde précieusement mes descriptions à chaud des évènements et limite ainsi la déformation des anecdotes que je retranscris.


Il est intéressant de noter que dans les deux cas, mon intervention et ma responsabilité ne sont que très limitées : je crée simplement des conditions en demandant de l'aide. Ce n'est pas moi qui génère le "portail" vers là-haut, je ne fais que le demander. Et ce n'est pas moi qui fait monter l'âme, c'est bien elle-même qui, en responsabilité et selon son libre arbitre, se décide à faire le saut (ou pas !! )


Merci de m'avoir lu :)


Crédit photo: Michal



92 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page